...toutefois, mon cœur est bien lourd car j'ai perdu mon oncle très cher, André SOMMARIO.

Je sais, bien entendu que son décès a été annoncé par mon cousin Pierre RELIEU. Mon très cher oncle était très attaché à notre rue MONTPENSIER. Nous habitions au quatrième étage du numéro UN de ladite rue et la grande façade donnait sur le square. Notre arrière grand-mère y est décédée en 1926 de la grippe espagnole. Ma famille y habitait bien avant que l'immeuble dit "BUFFARD" y soit érigé. Le docteur NOGUÉ et sa famille occupaient un appartement.. Cela remonte à bien des années. Que de fois mon esprit s'y promène et je gravis bien souvent nos tournants avec une halte à la boulangerie BASTELICA, devenue bien après la boulangerie FUSTER, le café du CENTAURE et, à angle droit, l'entrée du n° 1 de notre rue.

Souvenirs impérissables lovés dans le fond de mon cœur; merveilleux quartier, celui de mon enfance qui marque à jamais l'esprit de tout être humain.

Je pense à mes camarades de classe de l'école GAMBETTA. Qu'êtes-vous devenues ? Georgette PEREZ qui était au numéro 2 de la rue MONTPENSIER (chantant si bien "a ma paula"), Héliette GUERIN et Fernande BLANDY, dont le grand-père M. SUDRE nous surveillait au square MONTPENSIER et nous faisait traverser sans risque. Jeannine BAGUR qui, toute jeune, possédait une belle voix de chanteuse dite "réaliste" et nous régalait avec "c'est un mauvais garçon" ! Jacqueline et Jean GAMBOTTI également au n° 1, Émilienne TEBOUL du bd GAMBETTA, Paule COHEN qui habitait au-dessus de la pharmacie COUGNOT . Claudia HACHE (je ne garantis pas l'orthographe). Combien j'aimerais avoir de vos nouvelles et bien d'autres encore dont les noms m'échappent momentanément !!! et notre chère madame BARRAS, merveilleuse institutrice de l'école GAMBETTA, grande pédagogue qui savait si bien capter notre attention dans tous les domaines. Je lui dois une reconnaissance infinie malgré quelques fessées!

Mon très cher oncle ne concevait pas sa vie sans son quartier et vraiment c'est là, dans ce quartier que sont vraiment nos racines.

En toute amitié bien fidèle d'une passionnée de notre beau quartier.

Éliane